nouveau pulseur chien

EXPOS

Concours cynophiles : seules les équipes motivées réussissent !

La motivation, maître-mot de toute implication humaine pour qu’une action soit optimisée, est un élément que les éleveurs doivent prendre en compte avant une saison d’expositions.


La sélection du chien de race et la participation aux concours sont devenus un vrai travail d’équipe. L’éleveur, le présentateur, l’entraîneur et souvent les co-propriétaires d’un futur champion forment un tout…sans oublier vos clients et amis qui s’investissent lorsque vous présentez un lot d’élevage ou un groupe de reproduction. Tout se prépare bien avant de mettre une «patte » sur un ring. A fortiori, lorsqu’il s’agit d’une race nécessitant des entraînements, une toilette spécifique, un dressage approprié, etc…

Un lot d’élevage est l’exemple type aujourd’hui d’un travail d’équipe

Pour que cet ensemble reste équilibré et surtout, motivé, voici quelques règles simples à respecter pour optimiser vos résultats et que votre saison d’expositions se passe le mieux du monde… Il ne suffit plus d’avoir le « cador » de la décennie, il faut l’entraîner, le préparer, le stimuler et surtout…le motiver. Bipèdes et quadrupèdes se rejoignent sur ce terrain.

Même s’il s’agit de membres de la famille, un topo détaillé doit être fait avant de débuter le championnat.

Voici quelques principes simples pour motiver votre équipe. Cinq principes pour motiver ses collaborateurs. En matière de motivation, les éleveurs sont confrontés à une double implication. D’une part, la leur, car sans elle, la fibre ne passe plus et il leur devient impossible de motiver leur équipe si ils ne le sont pas eux-mêmes ! D’autre part, ils sont le moteur de la motivation de leur « Dream team ».

1 Savoir expliquer

Le niveau de compétition aujourd’hui ne laisse plus de place au hasard…

C’est la base de toute stratégie motivationnelle : l’éleveur doit savoir communiquer avec ceux qui l’aident à construire le palmarès de son élevage. Sans communication active, difficile d’entretenir le niveau d’implication d’une équipe, à moins de s’appuyer sur le levier hasardeux de la « crainte », qui n’a pas, fort heureusement, une vie pérenne. Cette axe doit se faire au quotidien (il faut entretenir la flamme), à court terme (le choix des manifestations en l’expliquant) et à long terme (exemple d’un éleveur participant à un grand prix pour lequel il engage toutes les forces vives de son élevage). Il ne suffit pas de décider et de faire appliquer, mais d’expliquer ses choix en détaillant les objectifs.

2 Confiance en soi et en l’équipe

Le résultat sur le ring est le fruit d’une préparation parfaitement rôdée et d’un réel travail d’équipe

Pas de motivation sans confiance, vous jouez le jeu de la transparence, alors vous attendez en retour, un comportement similaire de votre équipe. Le « Bénévolat » avec un grand « B » à des limites, que la passion et la pression repoussent sans cesse… mais il ne faut pas abuser. A l’issue d’un week-end glorieux, inutile de précipiter les choses en quittant tout ce petit monde et en oubliant leur investissement. Un simple verre de l’amitié et un bilan à chaud sont deux moteurs habituels dans les compétitions canines. Chaque personne doit se sentir impliquer dans le résultat final, chacun ayant un rôle déterminé à l’avance, donc, une compétence complémentaire qui permet à l’équipe d’atteindre ses objectifs : l’appeleur ne doit pas au pied levé se retrouvé présentateur, ou être « de corvée » après l’examen individuel.

nouveau LIT PANIER COUCHAGE chien